Cancer oesophage

L’œsophage est un organe qui fait partie du tube digestif.
C’est un long tube musculaire qui relie le pharynx à l’estomac. L’œsophage a pour fonction de faire progresser les aliments et les liquides de la bouche vers l’estomac où ils sont digérés.

Il existe deux principaux types de cancers de l’œsophage :
• les carcinomes épidermoïdes (les plus fréquents)
• les adénocarcinomes.
On estime à environ 4632 le nombre de nouveaux cas (incidence) de cancers de l’œsophage en France en 2012.

Facteurs de risque

Le cancer de l’œsophage est associé à plusieurs facteurs de risque.
Le tabac, l’alcool (ou leur association) et l’obésité sont des facteurs de risques communs aux deux types de cancers.

Pour les adénocarcinomes, l’œsophage de Barrett constitue également un autre facteur de risque reconnu. Cette maladie est principalement associée à un reflux gastro-œsophagien de longue durée et à une obésité qui favorise ce reflux.

Diagnostic

Le diagnostic comprend un examen clinique et une endoscopie de l’œsophage et de l’estomac, au cours de laquelle sont effectuées des biopsies.

Il est confirmé par les résultats de l’examen anatomopathologique des cellules ou des tissus prélevés dans l’œsophage.

Plusieurs examens d’imagerie permettent d’évaluer l’extension de la maladie (scanner, résonance magnétique, PET-scan).

Traitement endoscopique et chirurgical

Le choix des traitements est adapté à votre situation et peut être différent selon le type de cancer de l’œsophage. Il est discuté lors d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui réunit plusieurs médecins de spécialités différentes (hépato-gastroentérologue, chirurgien, oncologue, etc.).

Pour les cancers précoces, la résection endoscopique est le traitement de référence.  La chirurgie est proposée en cas d’impossibilité de réaliser cette intervention.

Dans les cancers localisés, le traitement de référence est la chirurgie. La chirurgie réalisée pour un cancer de l’œsophage est une œsophagectomie.

En fonction de la localisation de la tumeur et de son stade, elle consiste à enlever la totalité ou une partie de l’œsophage. Pendant l’opération, les ganglions lymphatiques situés à proximité de l’œsophage sont également retirés ; il s’agit d’un curage ganglionnaire. La partie supérieure de l’estomac est toujours enlevée dans le même temps. Dans de rares cas, l’estomac est totalement retiré.

Une chirurgie de reconstruction est pratiquée dans le même temps pour rétablir la continuité du tube digestif. Cette reconstruction est réalisée le plus souvent avec l’estomac, mais aussi parfois avec le côlon ou l’intestin grêle.

Chimiothérapie et radiothérapie

Parfois, une chimiothérapie associée à la radiothérapie (appelée radio-chimiothérapie) seule ou une chimiothérapie préopératoire (ou néo-adjuvante) peut être proposée.

Pour les cancers localement avancées, une radio-chimiothérapie préopératoire est le traitement habituel. Elle peut être proposée seule en cas de contre-indication à la chirurgie.

Pour les cancers métastatiques, la chimiothérapie seule est le traitement de référence. Elle  peut contribuer à ralentir le développement de la maladie, à soulager les symptômes (diminuer les douleurs notamment) et à améliorer la qualité de vie.