Chirurgie carcinologique

Chirurgie des cancers

Bénéficiant des progrès des techniques, de l'imagerie et des autres traitements, la chirurgie reste le pilier incontournable du traitement de la plupart des cancers.
Si ce constat est vérifié depuis plusieurs années, il doit cependant être précisé que les techniques chirurgicales ont largement évolué, permettant moins de séquelles et de complications.
La cœlioscopie fait partie de ces progrès techniques. Il s’agit d’une technique chirurgicale mini invasive pratiquée au niveau de l'abdomen. Cette technique est rendue possible par l'utilisation d'une petite caméra et d'instruments de chirurgie adaptés, introduits dans l'abdomen à travers de petites incisions.

Bilan pré opératoire 

La consultation avec le chirurgien

Lors de cette consultation, on vous expliquera les objectifs de l'opération, la technique qu'il va utiliser, les suites et les complications possibles.

Le chirurgien pourra éventuellement vous demander de réaliser des examens morphologiques et radiologiques en plus pour mieux évaluer et définir les rapports anatomiques et les risques liés au geste chirurgicale.

Cette consultation vous offre l’occasion de poser toutes les questions qu’il se pose au sujet de l’intervention.

 

La consultation avec l'anesthésiste

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Une consultation avec un anesthésiste est donc obligatoire dans les jours qui précèdent l’intervention. Cette consultation permet d’évaluer les risques liés à l’anesthésie, en prenant en compte les antécédents médicaux et chirurgicaux du patient. Il est important de signaler tout problème de santé, en particulier les allergies (asthme, eczéma, rhume des foins, etc.), les problèmes cardiaques (hypertension par exemple), la prise de médicaments, en particulier anticoagulants et aspirine, ainsi que la consommation de tabac. Il est prouvé que l’arrêt du tabac quelques semaines avant une intervention réduit les complications postopératoires. La consultation d’anesthésie pourra, éventuellement se compléter par une consultation cardiologique et/ou pneumologique.

Les analyses de la tumeur retirée :

examen anatomopathologique
L’ensemble de ce qui a été retiré lors de l’intervention chirurgicale est transmis au laboratoire, au service d’anatomopathologie, pour être analysé. Cet examen est réalisé par un médecin spécialiste, le pathologiste.
L’examen consiste à observer minutieusement, à l’œil nu puis au microscope, les tissus prélevés pour :
• confirmer le diagnostic de cancer et décrire le type de tumeur prélevée.
• déterminer jusqu’où les cellules cancéreuses se sont propagées.
• vérifier si les bords du tissu qui entoure la tumeur (marges de résection) et les ganglions autour de la tumeur sont sains, c’est-à-dire qu’ils ne contiennent pas de cellules cancéreuses, ce qui indique que la tumeur a bien été enlevée en totalité.
C’est grâce à cet examen que le stade du cancer est défini et que les médecins peuvent décider si une chimiothérapie est nécessaire ou non après la chirurgie.

Chimiothérapie : quand, pourquoi et comment

La chimiothérapie est un traitement du cancer par des médicaments qui agissent sur les mécanismes qui permettent aux cellules de se multiplier. On parle aussi de médicaments de chimiothérapie. Ce sont des traitements généraux (appelés aussi traitements systémiques) qui agissent dans l’ensemble du corps. Cela permet d’atteindre les cellules cancéreuses quelle que soit leur localisation, même si elles sont isolées et n’ont pas été détectées lors du diagnostic.

Un traitement par chimiothérapie est envisagé lorsque le cancer est avancé et que la tumeur ne peut être retirée. Il a pour objectif de ralentir, voire d’arrêter, la progression de la maladie, diminuer la douleur et améliorer la qualité de vie.

Elle peut être aussi réalisée avant la chirurgie (chimiothérapie néo-adjuvante) pour réduire la tumeur et rendre possible ou faciliter une extirpation chirurgicale.

Dans certains cas, une chimiothérapie peut être effectuée après la chirurgie, lorsque la tumeur a été retirée. On parle aussi de chimiothérapie adjuvante. Ce traitement sert alors à agir sur les éventuelles cellules cancéreuses restantes, qui n’ont pas pu être retirées lors de la chirurgie, et à réduire le risque de récidive après l’opération.

Différentes molécules sont utilisées seules ou en association, dans le cadre d’un essai clinique ou parce que des études ont démontré leur intérêt. La radiothérapie est également parfois envisagée, en complément de la chimiothérapie. Radiothérapie externe dont le but est de détruire les cellules cancéreuses à travers la peau au moyen de rayons. La chimiothérapie rend les cellules cancéreuses plus sensibles aux rayons. Cette association de deux traitements a pour objectif de renforcer l’action respective de chacun d’eux.

On désigne par «cure» la séance au cours de la quelle sont administrés les médicaments. Les médicaments employés, les doses administrées ainsi que le rythme des cures varient d’une personne à l’autre, en fonction des caractéristiques du cancer et de la tolérance au traitement.

Pour en savoir plus sur ces médicaments, vous pouvez consulter le répertoire des médicaments sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM): www.ansm.sante.fr

Avant de démarrer la chimiothérapie, l’oncologue médical ou le gastroentérologue vous en explique le principe et les objectifs. Il vous informe également sur les effets secondaires possibles et les solutions qui existent pour les anticiper ou les limiter. N’hésitez pas à lui soumettre toutes les questions que vous vous posez au sujet de ce traitement.

Pour délivrer le traitement chimiothérapie, la pose d’une chambre implantable ou dispositif intraveineux (DVI) se rend nécessaire. Le DVI sera posé sous anesthésie locale et en régime ambulatoire, par le chirurgien, avant le début du traitement. La chimiothérapie à travers le DVI pourra débutée à partir de 48h après la pose.

Chimiothérapie : Chambre Implantable ou Dispositif Intra-Veineux (DVI)

Administrer les traitements médicaux dans des petites veines comme celles du bras peut être difficile. Elles sont fragiles et les injections répétées deviennent vite douloureuses. Avant de commencer le traitement, la pose d’une chambre implantable ou DVI est donc recommandée. Ce dispositif, aussi appelé port-à-cath® ou PAC, est composé d’un petit boîtier (la chambre implantable) et d’un cathéter (tuyau souple et fin). Il est entièrement placé sous la peau, au cours d’une courte intervention chirurgicale et sous anesthésie locale, en régime d’hospitalisation ambulatoire. Le boîtier est placé au niveau du thorax et relié au cathéter, lui-même placé dans une veine. Après l’intervention, un examen d’imagerie (radiographie du thorax) est réalisé pour vérifier que le dispositif est placé correctement. À chaque perfusion, les médicaments sont injectés directement dans la chambre implantable, à travers la peau. Ce système limite les douleurs liées aux piqûres répétées, car celles-ci sont beaucoup moins profondes. Il reste en place pendant toute la durée du traitement et permet d’avoir une activité physique normale, de se baigner, de voyager, etc. Le plus souvent, le cathéter et la chambre implantable sont bien supportés. Une gêne peut néanmoins être ressentie en voiture à cause de la ceinture de sécurité. Lorsque le dispositif n’est plus utile, il est enlevé lors d’une courte intervention chirurgicale.

Chimiothérapie : La prise en charge du cancer est globale

 

La prise en charge du cancer est globale et comprend tous les soins et soutiens dont vous pourriez avoir besoin dès le diagnostic, pendant et après les traitements : soutien psychologique pour vous et vos proches, accompagnement social, prise en charge de la douleur, suivi nutritionnel.
La survenue d’un cancer provoque d’importants bouleversements. Elle s’accompagne aussi sans doute de nombreuses questions.
Notre équipe médicale et soignante est toujours à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, pour vous aider dans les démarches et pour vous soutenir: n’hésitez pas à nous poser des questions.
Nous sommes à votre écoute!!